Comment annoncer son divorce à ses enfants ?

Magazine couple et sexualite

Comment annoncer son divorce à ses enfants ?

enfant lors d'un divorce

Le divorce des parents est toujours source de douleur, de fragilité et d’incompréhension chez les enfants. Autrement dit, l’annonce d’une séparation est toujours un exercice délicat pour lequel il faut prendre quelques précautions pour limiter le traumatisme.

Rassurer l’enfant avec des mots

L’enfant est toujours la première victime d’un divorce.  Pour lui, la séparation est forcement de sa faute : si vous divorcez c’est parce qu’il n’a pas su être exemplaire ou parce que son comportement pose problèmes. C’est pourquoi, vous devez le rassurer et lui expliquez qu’il n’a strictement rien à voir avec votre échec amoureux.

Dans un divorce, le plus angoissant pour l’enfant est qu’il soit possible à son tour de ne plus être aimé. En fait, son schéma mental reproduit avec logique l’histoire entre son père et sa mère. Vous devez absolument le rassurer sur ce point et lui dire que vous l’aimerez toute la vie.

L’enfant a plus que jamais besoin de savoir que ses parents continuent de s’occuper de son éducation et de son environnement familial comme avant, qu’il aura toujours le droit de voir sa mère ou son père autant de fois qu’il le veut.

De leur côté, les parents doivent trouver un terrain d’entente pour organiser au mieux la vie pratique de l’enfant. En aucun cas, il n’y a besoin de faire part à l’enfant des désaccords à son sujet.

Quand annoncer une séparation parentale à son enfant ?

L’idée est encore une fois de ne pas bouleverser la vie de l’enfant. Inutile d’annoncer un divorce avant que la séparation ne soit effective car l’enfant vit dans un futur proche. A ses yeux, une trop grande anticipation n’a aucune signification. Concrètement, il est conseillé d’en parler avec lui, 10 ou 15 jours avant. De même, vous prendrez soin de ne pas évoquer e sujet après une énième dispute conjugale. Privilégiez un moment serein, au calme pendant lequel vous pourrez répondre à toutes ses questions.

Gardez- bien à l’esprit que c’est une conversation difficile et que vous devrez sans aucun doute lui laisser le temps de digérer le choc.

L’erreur à éviter est de se fourvoyer en racontant des mensonges. Non, papa ne s’en va pas en voyage, l’enfant préfère toujours la vérité, même si tout n’est pas bon à dire. Vous pouvez lui dire que vous n’aimez plus votre conjoint, mais les vraies raisons du divorce ne le concernent jamais.

Adapter le discours à l’âge de l’enfant

Le point important est d’énoncer les choses clairement de la manière la plus simple possible devant les grands et les petits enfants. Cette annonce partagée du divorce, le fait de réunir toute la famille aide  la fratrie à mieux surmonter l’épreuve.

Bien entendu le questionnement de l’enfant est totalement différent s’il a 5 ans ou 15 ans. Seuls vos éléments de réponse ont pour lui la même importance.

Surtout évitez d’être anxiogène et montrer qu’il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Les enfants sont courageux et avec un peu de temps, les sentiments négatifs laisseront place à un nouvel équilibre familial, différent mais jamais triste.